Retourner à la liste des témoignages

Un autisme Asperger qui passe inaperçu

milieu ordinaire
ecole d'ingénieur
RQTH
stage
Pôle emploi
CDD
CDI
stress

Type(s) de handicap : Autre

Spécialité(s) étudiée(s) : Ecole d'ingénieur

 

Témoignage :

Thème 1 : Présentation du handicap

Diagnostiqué car je ne me communiquais pas beaucoup ; pédospychiatre a fait progresser et du coaching en début d’intégration dans l’entreprise me fait progresser dans l’expression. On discute avec la personne et fait un bilan de la conversation pour analyser ; elle fait un peu la psychologue.

Thème 2 : Scolarité et études suivies

Toute la scolarité déroulée dans l’enseignement ordinaire primaire/ collège / lycée CPGE (Pontoise, Camille Pissaro) Je préférais les maths (un peu la physique). Me sent en difficulté avec le français et quelque peu la physique  - chimie. 

Côté intégration , je jouais comme les autres mais en maternelle j’étais isolé. Collège /Lycée j’étais seul ; CPGE : avec les autres ; Ecole d’ingé : seul ; entreprise : avec les autres. Mal à établir des contacts : les jeunes entre 10/18 ans sont plutôt tournés vers des activités saines.

Côté enseignants : je crois que la 1ère institutrice prenait plus de temps pour mieux formuler avec moi. La pédopsychiatre a duré jusqu’au lycée. Les enseignants ne sont pas au courant du pédopsychiatre. Parallèle Pistorius athlète africain qui a un handicap admis à concourir avec des personnes valides. Plus doué plus que les autres en maths.

Ambivalence : est-ce qu’on vient vers moi pour se faire faire l’exo de maths ou pour communiquer avec moi.

L’âge de 15 ans je ne savais pas ce qu’était un autiste.

La RQTH je l’ai obtenu en stage de fin d’études. A la fois mes parents et l’école d’ingénieur m’ont incité à aller chercher une RQTH.

Je propose des idées, des alternatives, mais je ne dois pas faire des choses trop techniques. Je sais pas ce qu’il faut faire théoriquement je ne sais pas comment appliquer ma théorie : trop précipité pas faire un schéma. Il faut prendre le temps de faire un schéma : les autres comprennent bien, mieux. ( dans le développement d’application web et faire des schémas de navigation entre les pages…) métier de programmeur informatique. Faire comprendre mes idées à mes collègues. Avec le responsable RH cela se passe très bien ; pas de problèmes.

Thème 3 : Vie professionnelle

Par pôle emploi, formation Cap Gemini ; formation Fitec a pu intégrer Cap Gemini après une soutenance. CDD chez Cap Gemini, vraisemblablement débouché sur un CDI.

Thème 4 : Loisirs

J’aimerais partager des activités avec des autres (théâtre, chorale, marche, jeu de cartes, simplement développer des codes sources en équipe…) Obstacle ? distance / l’heure : tout ce qui est planning.

Stress est crainte : mais j’ai bien gérer le stress à la veille de proposer des produits aux clients. Stress du client et du délai et savoir ce que veut exactement le client. En prépa j’ai appris à vaincre le stress… et je me suis fait des copains. Toujours être avec les mêmes personnes la classe dure 2 ans à Pissaro. En école d’ingénieur : toutes les options. 

J'aimeraient faire du sport et des jeux de cartes. Chez Cap Gemini on a fait du basket - fauteuil. Je prévois que si un jour je perds l’usage de mes jambes je pourrais me déplacer plus facilement en fauteuil. 

Thème 5 : La FÉDÉEH

J'ai connu la FÉDÉEH grâce à une personne de mon école d’ingé, Monique Sergent, responsable des stages, des rendez-vous, elle gère beaucoup de choses : bien pour que je puisse rencontrer certaines personnes. Certaines personnes qui ont passé ces entretiens ont pu intégrer directement l’entreprise. L’intégration à Cap s’est faite via Fitec ( je l’ai eu grâce à Pôle emploi). Monique connaissait la FÉDÉEH via la mission handicap.

Date du témoignage : le 19 janvier 2013